Accueil > En bref > Communiqué de Joris HEBRARD

Communiqué de Joris HEBRARD

Contenu de la page : Communiqué de Joris HEBRARD

Au lendemain du vote au Grand Avignon pour désigner le nouveau président et ses vice­ présidents, je tiens à faire une analyse à froid de ce qui s’est passé afin d’informer le plus précisément possible les Pontétiens :

1 - Durant cinq ans, sous la présidence de Jean-Marc Roubaud, le Grand Avignon a fonctionné dans le respect de tous, à commencer dans le respect des électeurs. Chaque maire du Grand Avignon ou son représentant occupait une vice-présidence.

2 - Ce mode de fonctionnement apaisé a été trahi ce mercredi. Le maire du Pontet que je suis n’a pas été reconduit dans ses fonctions de vice-président. Il s’est même trouvé assez de votants pour faire élire à ma place M. Bardisa qui siège dans mon opposition municipale alors même qu’il n’habite pas au Pontet.

3 -M. Bardisa a obtenu en 2015 28% des voix contre près de 60% pour ma liste. Son élection au poste de vice-président pour représenter Le Pontet est donc un déni de démocratie et une insulte aux électeurs. Ce déni et cette insulte ont été rendus possibles par le vote unanime des élus socialistes de la Ville d’Avignon. Il est vrai que M. Bardisa avait tout fait pour obtenir ce soutien puisqu’il a motivé sa candidature par la nécessité de faire "barrage au Rassemblement national" à quelques jours de l’élection européenne. Par ces mots et cette position, il se positionne clairement comme un homme de gauche, élu grâce à la gauche.

4 - C’est donc une manœuvre politicienne, de la vieille gauche, réduite à rien en France, mais qui a encore les clefs d’Avignon , qui plonge Le Pontet dans cette situation d’injustice.

M. Bardisa n’en est que le profiteur temporaire . Mais, de fait, il incarne parfaitement le vieux système, les vieilles méthodes, le vieux monde qui a trop longtemps géré notre ville.

5 - Le Pontet est le 2e contributeur financier du Grand Avignon. Les Pontétiens ne sont donc pas les parents pauvres de l’agglomération . Pour ma paii, je n’ai jamais exigé d’être traité en n°2 après Avignon, mais il est intolérable de voir reléguée notre ville dans un statut de ville de seconde zone.

6 - Le vote d’hier soir n’aura heureusement aucune conséquence concrète pour Le Pontet. En effet, tous les travaux ou dossiers concernant notre ville sont lancés et M. Bardisa n’aura d’autre rôle que de les suivre comme je le ferai moi-même puisque je reste naturellement conseiller communautaire.

Pour conclure, je donne rendez-vous en mars 2020 à tous les élus qui ont permis ce déni de démocratie. En effet, dans dix mois auront lieu les élections municipales. Les élus socialistes d’Avignon qui ont permis ce coup de force ne seront presque ce1iainement plus là. Pour ma paii, en attendant sereinement cette date, je continuerai avec les élus de la majorité notre travail au service de notre ville et pour tous.

Téléchargements

Communiqué de Joris HEBRARD mai 2019 PDF - 579.1 ko
Télécharger